Frédéric Ogier

Adhérent Roady et franchisé Rapid-Pare-Brise en région parisienne, Frédéric dispose de plusieurs casquettes.

Les Mousquetaires, c'est une société avec des actionnaires et dont les actionnaires sont les adhérents. C'est un cercle vertueux et c'est donc dans l'intérêt de l'adhérent de participer au pilotage du groupe.
Frederic Ogier

Quel métier exerciez-vous avant de travailler dans le secteur de la mobilité ? Et pourquoi avoir voulu changer ?

Ancien banquier en salle de marchés, je voulais changer de travail et trouver quelque chose dans le monde de l’automobile. L’organisation du Groupement et ses valeurs ont fait que je me suis retrouvé dans leur démarche collaborative et c’est tout naturellement que j’ai choisi Roady.

Comment définiriez-vous le Groupement ?

C’est d’abord une association d’hommes et de femmes qui se réunissent car nous avons la même façon de gérer notre business.

Il y a de la bienveillance, que ce soit entre adhérents et à l’égard des collaborateurs, et une gestion en « père de famille », c’est à dire que nous devons pérenniser d’abord notre activité avant de commencer à profiter des fruits de son travail.

Est-ce que vous faites du tiers-temps* ? Et si oui, dans quel domaine ? Qu’est-ce que cela vous apporte ?

Je suis au conseil d’administration du pôle Mobilité dans le cadre de mon tiers-temps*.

Le Groupement nous donne une grande direction, quelques règles et nous gérons l’activité Mobilité comme si c’était notre société.

C’est un fonctionnement vertueux, car faire du tiers-temps* nous oblige à prendre de la hauteur, à prendre un peu de distance avec son exploitation. Cela permet aussi d’échanger avec d’autres adhérents qui sont sur le même métier et qui font sans doute, les choses différemment sur leurs points de vente. Cela permet de voir de nouvelles façons de faire, de mettre en place des nouvelles procédures plus efficaces.

Et si c’était à refaire ?

Quels que soient votre vie et vos décisions, il y a des risques. Il faut traduire ça par des points d’attention où vous devez réfléchir à comment gérer ces risques au mieux.

Si vous avez la moindre envie de devenir votre propre patron, il ne faut pas hésiter et il faut faire le premier pas. Il faut rencontrer des adhérents et ils vous feront voir cette problématique de risque différemment.

Un risque c’est une opportunité de devenir meilleur, d’accroître ses connaissances sur un thème, c’est également l’opportunité de s’enrichir personnellement et humainement.

Et pourquoi avoir choisi les Mousquetaires plutôt qu’un autre réseau ?

Si je peux faire un parallèle avec les autres réseaux, dans le même métier vous allez avoir des franchiseurs et des franchisés. L’organisation d’un franchiseur c’est d’extraire un maximum de revenus de son réseau de franchisés, en trouvant un équilibre entre son intérêt économique à court terme et la pérennité du réseau à long terme.

En tant qu’adhérent du Groupement, on s’engage à participer à la vie du Groupement, à son organisation et à son management. On est donc à la fois franchiseur et franchisé.

C’est une situation gagnant/gagnant entre le groupe et ses adhérents.

Comment cela influence-t-il l'organisation ?

L’organisation se nourrit de l’intérêt personnel de chaque adhérent qui finalement converge vers un intérêt collectif.

Cela peut paraître utopique mais l’histoire montre que cela a commencé par une centaine d’adhérents dans les années 1960, et maintenant le réseau dispose de 3 000 adhérents, avec un chiffre d’affaires consolidé de plus de 46 milliards.

Vous vous verriez bien entrepreneur Roady?

Découvrez-en plus sur l'enseigne avec Frédéric Ogier